La flámmeküeche (ou tarte flambée pour ceux qui préfèrent la déguster plutôt que d’essayer de prononcer son nom)

Aujourd’hui on fait une flámmeku… une flamequ… une flamki… une tarte flambée !
Rien à voir avec la politique, même s’il est tarte Flamby !

D’abord on fait une pâte à pain. Ou on achète une pâte à pain. Mais m’embêtez pas ou je vous met un pain ! On l’étale très mince au rouleau.

Pour le reste, il nous faut :

  • Deux gros oignons
  • De la poitrine. Telle celle de Jeanne d’Arc, je l’ai choisie fumée.
  • De la crème fraîche
  • Un terrain de sport. Très important si c’est la forêt qui joue à cache-cache quand vous vous cachez derrière un arbre.

Ensuite on émince les oignons à l’aide d’une mandoline. Reposez-moi ce truc en forme de guitare ET REVENEZ DU MOYEN-AGE BORDEL, je parle du machin qui vous prend un doigt à chaque aller-retour !
Donc tel le seigneur des oignons, on en fait des anneaux ! Mais on reste concentré sur ce truc de bourgeois, car l’anneau blesse, d’où le fameux silence des anneaux.
On ne se trompe donc pas de sens, car il est important de savoir prendre l’oignon, sinon on se casse le cul !

De retour des urgences, on coupe un bon morceau de poitrine fumée en gros lardons.

Comme je n’ai pas de four à pain qui atteint les dix milles degrés, je fais d’abord suer mes oignons dans un peu d’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils soient translucides, sans coloration. Dans une autre poêle, je précuit légèrement les lardons, sans huile, à moins de vouloir absolument ne plus pouvoir mettre les fringues qu’on vient d’acheter pendant les soldes.

On étale les oignons sur la pâte avec amour et volupté, mais surtout avec les mains, on ajoute les lardons, enfin ce qu’il en reste après les 17 qu’on vient de s’enfiler en se disant que ça ne se verrait pas, et pour finir on ajoute dessus une bonne crème fraîche, mais pas trop hein, pas plus de 2 litres ! On peut ajouter de la noix de muscade râpée.

On met le tout dans le four préchauffé au maximum, et on surveille, ça va vite, très vite, presque aussi vite que pour la manger ! On peut mettre un coup de grill à la fin, mais ne venez pas pleurer si vous vous retrouvez avec une biscotte géante !

On kiffe immédiatement en se répétant « ce n’est pas gras, ce n’est pas gras, … »
Car c’est juste un pur bonheur !

Flàmmeküeche


Retrouvez ci-dessous la fiche imprimable de cette recette.
Flàmmeküeche
Flámmekueche
Imprimer la recette
www.rienafood.com
Flàmmeküeche
Flámmekueche
Imprimer la recette
www.rienafood.com
Ingrédients
  • 1 pâte à pain
  • 2 gros oignons
  • poitrine fumée
  • crème fraîche
  • huile d'olive
  • noix de muscade râpée (facultatif)
Instructions
  1. Préchauffer le four au maximum
  2. Étaler finement la pâte à pain au rouleau
  3. Émincer les oignons et détailler la poitrine en gros lardons
  4. Faire suer les oignons dans un peu d'huile d'olive jusqu'à ce qu'ils soient translucides, sans coloration.
  5. Dans une autre poêle, précuire légèrement les lardons, sans huile
  6. Étaler les oignons sur la pâte, ajouter les lardons et finir avec une bonne crème fraîche et, éventuellement, un peu de noix de muscade râpée
  7. Enfourner et surveiller, car la cuisson est trè rapide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *